Paris 16.10.2017, 17h36   CRF  17,31 €  +0.84%

Produire du froid propre

ABOVE
ABOVE
ABOVE
ABOVE
ABOVE
BELOW
BELOW
BELOW
BELOW
BELOW

La production de froid est essentielle pour alimenter les rayons frais et surgelés des grandes surfaces. Les fluides réfrigérants utilisés ont un coût environnemental excessif (Gaz à effet de serre, empreinte carbone élevée). Carrefour utilise une technologie d’avancée avec du CO2, gaz naturel à l’impact nul ou faible sur la couche d’ozone et l’effet de serre.

Concilier le respect de la chaîne du froid, favoriser le confort des consommateurs dans les rayons frais, et surtout utiliser un fluide frigorigène ayant un impact nul sur la couche d’ozone et très faible sur l’effet de serre… Voilà l’équation que le Groupe Carrefour est en passe de résoudre.

L’enjeu de la production et du maintien d’une température inférieure comprise entre –18°C et 4°C est fondamental dans l’industrie agro-alimentaire et dans l’industrie de distribution alimentaire, jusqu’en magasin. La chaine du froid garantit le maintien de la sécurité alimentaire, et la qualité des produits qui sont vendus dans les magasins Carrefour.
Respecter cette chaîne du froid suppose d’utiliser des fluides réfrigérants dans les systèmes de production du froid : congélateurs, réfrigérateurs. Cette production de froid concerne donc toute la chaîne agro-alimentaire de l’amont au point de vente. Jusqu’à présent, les fluides chimiques les plus souvent utilisés sont des HFC (Hydrogéno-fluoro-carbones), des HCFC (Hydrochlorofluocarbones), et CFC (Chlorofluorocarbures) qui tous seraient à l’origine d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Les législations européennes successives tendent à les limiter, voire les éliminer en raison de leur lourd impact environnemental.

Une solution alternative existe : l’utilisation de centrales CO2 transcritique pour les rayons frais et surgelés. Le CO2 est un composé naturellement présent dans l’atmosphère, qui à température et sous pression normale se présente comme un gaz incolore et inodore. S’il est amené au delà de sa température critique, soit 31,1°C (d’où son nom transcritique), il exprime des qualités frigorigènes.

Les bénéfices environnementaux des systèmes de réfrigération au CO2 sont conséquents :
•    Une empreinte carbone très basse (le potentiel de réchauffement des CO2 est de 450 à 9000 fois plus faibles que celui de la famille des HFC à horizon 20 ans).
•    Ininflammable, non corrosif, chimiquement neutre, non toxique et non dangereux pour le personnel en magasin
•    Un rendement énergétique élevé et donc une moindre consommation d’électricité (entre 10 % et 20 % d’économies d’énergie)
•    Une diminution des rejets dans l’atmosphère avec des systèmes plus étanches

170 magasins dans 7 pays sont ainsi équipés. La performance énergétique a été testée sous des climats chauds, par exemple au sud de l’Espagne à Valence et a été jugé très probante. Globalement, ces économies d’énergie contribuent au plan d’économie d’énergie de Carrefour et ont participé à l’obtention de la certification ISO 50 001 (1er distributeur en France à être certifié).
Le CO2 transcritique apparait donc comme une voie d’avenir pour la production de froid. Une technologie d’avancée testée et approuvée par Carrefour.
 

Télécharger la fiche "Froid propre" (pdf 275.11 Ko)

Plus d'actualités

02/10/2017

Pour la 2è année consécutive, Carrefour Belgique mobilise ses...Lire la suite

28/09/2017

Carrefour Belgique inaugure une Filière Qualité Carrefour de poulets...Lire la suite

27/09/2017

L'opération a débuté le 1er mars dernier pour une durée de sept mois...Lire la suite