France
11/10/2018

Lutte contre le Gaspillage alimentaire : Carrefour s’engage auprès de Too Good To Go

BELOW

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation du 16 octobre prochain, Carrefour s’engage au côté de la start-up Too Good To Go afin de réduire le gaspillage alimentaire et soutient la pétition #Change ta date.

Carrefour va également tester de nouvelles mentions relatives aux dates de durabilité minimale (DDM) présentes sur ses produits. En effet, souvent mal comprises, ces dates sont responsables de 20% du gaspillage alimentaire des foyers.

La lutte contre le gaspillage alimentaire s’inscrit dans la continuité du programme Act for Food et de l’engagement de Carrefour en faveur de la transition alimentaire.

Dès 2014, Carrefour a été le premier distributeur à modifier ou supprimer les dates de consommation de plus de 500 produits à sa marque :

  •  100 produits Carrefour comme le sucre, le sel ou le vinaigre ont vu leur date de durabilité minimale (DDM) supprimés.
  •  400 produits frais ou d’épicerie ont vu leur date de durabilité minimale (DDM) ou leur date limite de consommation (DLC) allongées. Par exemple, la Date Limite de Consommation des yaourts nature Carrefour a été allongée de 7 à 10 jours, sans modification de la recette ni altération de la qualité.


Pétition #ChangeTaDate: Carrefour s’engage avec Too Good To Go
Dans le cadre de sa politique de lutte contre le gaspillage alimentaire, Carrefour souhaite aujourd’hui aller encore plus loin et s’associe à la mobilisation de Too Good To Go qui incite les marques et distributeurs à réviser la sémantique utilisée pour les Dates de Durabilité Minimale (« à consommer de préférence avant ») sur les emballages des produits. L’enseigne en appelle aux consommateurs  afin qu’ils signent et relaient massivement la pétition #ChangeTaDate hébergée sur la plateforme Change.org.

Carrefour lance une consultation auprès des consommateurs sur les réseaux sociaux
Afin de clarifier la formulation des Dates de Durabilité Minimale, Carrefour mobilise les consommateurs sur les réseaux sociaux pour choisir une nouvelle sémantique remplaçant le traditionnel « A consommer de préférence avant ». Mal comprises, ces dates de péremption sont responsables de 20 % du gaspillage alimentaire.

Les consommateurs, ainsi mis à contribution, pourront choisir parmi plusieurs propositions la future mention qui sera testé sur les emballages des produits Carrefour :

  •  « A consommer de préférence avant le mm/aa, mais pas impérativement ! »
  •  « A consommer de préférence avant le mm/aa, parce que c’est meilleur avant ! »
  •  « A consommer de préférence avant le mm/aa pour une dégustation optimale »


Enfin, Carrefour souhaite militer pour une révision de la législation européenne et modifier à terme la mention « A consommer de préférence avant » par une mention plus simple de type « Meilleur avant le».
 

Télécharger le communiqué de presse (pdf 706.53 Ko) Télécharger l'infographie (pdf 721.39 Ko)

Plus d'actualités

12/06/2018

Carrefour a participé à la 14ème édition de la Bio Brazil Fair, le...Lire la suite

11/06/2018

● Carrefour est le premier distributeur avec lequel Google s’associe...Lire la suite

08/06/2018

A la suite de l’annonce de leur entrée en négociations exclusives du...Lire la suite