05/03/2018

Focus sur les tendances alimentaires en Pologne

BELOW

Les dépenses alimentaires restent élevées dans le budget des Polonais:
-    Bien que la part des dépenses alimentaires ait baissé de 15% entre 2009 et 20014, celles-ci représentent en 2014, 16,6% des dépenses totales des ménages, ce qui reste encore largement supérieure à la moyenne européenne (12%).
-    Le rythme traditionnel d’alimentation consiste en cinq repas : un premier petit-déjeuner le matin, souvent salé, un deuxième en milieu de matinée, souvent pris sur le pouce, un « dîner » copieux vers 14h, une collation vers 17h, puis un souper dans la soirée. Viande, chou, charcuterie, soupes, champignons, baies, cornichons… Copieuse, riche en crème et en oeuf, la cuisine traditionnelle polonaise s’inscrit dans la tradition slave.
-    La part  de l’alcool et du tabac a baissé entre 2009 et 2014, passant de 8,1% à 6,7% mais cela reste bien supérieur à la moyenne européenne (contre 3,72%).

Un attachement a la cuisine locale
L’importance du lieu d’origine:
-    Les Polonais sont attachés aux produits du terroir : en 2015, 94,6% déclarent avoir acheté des aliments terroirs, 11,9% déclarent acheter ces produits souvent, et 29,9% assez souvent. 67,9% des consommateurs ont choisi d’acheter des aliments locaux, car ils étaient « enracinés dans l'histoire de leur région d'origine et constituaient la base de leur alimentation locale ». Les consommateurs polonais étaient par ailleurs prêts à 81,5% à payer des prix plus élevés pour des produits traditionnels.

Une alimentation plus saine
-    Les Polonais se soucient de plus en plus de leur santé : en 1993, seuls 58% des Polonais déclaraient prendre soin de leur santé, contre 81% en 2012 et 85% en 2016 .
Entre 2010 et 2014, la part des consommateurs déclarant qu’ils essayaient de contrôler les quantités de nourriture qu’ils mangeaient passe de 43 à 49%.
-    Les aliments « santé et mieux-être » connaissent un fort succès en Pologne, 1er marché d’Europe de l’Est ; il connaît une croissance annuelle moyenne de 3,91% entre 2010 et 2015, et possiblement une croissance annuelle de 5,61% sur 2016-2020 (Euromonitor)
-    Le bio est perçu comme cher par 82,1% des consommateurs, mais de grande qualité ; les Polonais le perçoivent comme plus sain (80,3%), plus respectueux de l’environnement (78,5%), plus fiable (72,4%). Il connaît une croissance annuelle de 7,84% sur 2010-2015, qui ne devrait pas s’infléchir d’ici 2020.

Les produits pratiques se développent, mais restent moins consommés qu’ailleurs en Europe:
-    L’accélération des modes de vie pousse les Polonais à se tourner vers des produits facilitateurs : d’après des données Mintel, sur 9770 produits, 24% affichaient des réclamations de la catégorie « aspect pratique ». Les trois réclamations les plus fréquentes étaient le temps et la vitesse (721 produits), la facilité d'utilisation (683 produits) et l'aspect pratique de l'emballage (588 produits)
-    Si la consommation par tête de plats préparés connaît une augmentation stable, elle n’est ne s’aligne pas sur les standards des pays d’Europe Occidentale, pour s’élever à 7,3 kg/an, bien en dessous de la France (16kg/an), l’Allemagne (12,1 kg), ou de la République Tchèque (10,4 kg) .

Sources: Euromonitor, Bryla, OCDE, CIA World Factbook, PMR, Mintel
 

Plus d'actualités

08/06/2018

A la suite de l’annonce de leur entrée en négociations exclusives du...Lire la suite